Assurance tous risques / assurance au tiers

Dans le langage courant, les deux types d’assurance auto dont on parle le plus sont l’assurance au tiers et l’assurance tous risques.

Les assureurs proposent également des offres intermédiaires ; chaque assureur a alors sa propre terminologie : tiers élargi, tiers plus…

 

L’assurance « au tiers » signifie qu’en cas de sinistre dont l’assuré est responsable, seuls les dommages causés à autrui sont couverts. Il devra alors payer les réparations sur sa propre voiture ainsi que les conséquences de ses propres blessures, aussi graves soient-elles.

 

L’assurance « au tiers élargi » : En plus du minimum légal couvert par l’assurance au tiers classique, cette formule d’assurance auto propose des garanties complémentaires pour couvrir les dommages subis par la voiture lors de certains événements : incendie, vol, bris de glace, catastrophes naturelles, événements climatiques… Son contenu varie selon les assureurs mais cette garantie ne s’applique pas en cas d’accident responsable.

 

L’assurance « tous risques » est la formule la plus complète. Elles comportent les garanties minimales et intervient également dans le cas d’un accident responsable, y compris si l’assuré perd seul le contrôle de son véhicule.
Cette formule peut également intervenir en cas de vandalisme, en cas d'accident sans tiers identifié ou encore en cas de collision avec un animal sauvage.

 

Cependant, le terme d’assurance tous risques prête à confusion pour de nombreux assurés car elle ne permet pas de tout assurer.

Par exemple, une assurance tous risques auto sur deux ne prévoit pas de garantie du conducteur, ou propose une garantie insuffisante.

Il est donc souvent nécessaire d’ajouter des garanties facultatives pour compléter un contrat.

De plus, des exclusions sont prévues, notamment si l’assuré tous risques n’a pas respecté le Code de la route, par exemple :

  • Si le permis n’est pas valide

  • Si le taux d’alcoolémie est supérieur à la limite légale

le vrai png.png